dimanche 3 juin 2018

Potager - Lasagnes (4)


Bonjour à tous!

Ben voilà, l'expérience lasagnes continue, et je suis épatée de la vitesse à laquelle tout pousse... La vie du sol est fantastique, et plein de petits champignons poussent à la surface (entre la pluie, et la chaleur, ils s'éclatent eux).


Si vous voulez avoir un aperçu de l'évolution de ces zones de culture, vous pouvez consulter les articles précédents:

1er mai 2018: Les lasagnes (1)
13 mai 2018: Les lasagnes (2)
22 mai 2018: Les lasagnes (3)


Avant de faire un topo sur les lasagnes, voici une petite photo pour vous montrer les semis faits il y a une quinzaine de jours, pour préparer le potager d'automne et d'hiver, et aussi un peu l'été... J'ai reçu de nouvelles graines pour lancer de nouveaux semis en godets bientôt.

Tout en haut, 3 variétés de laitues qui s'adaptent à la chaleur (normalement), des choux calabrais à jets verts, et des betteraves (elles n'ont pas vraiment pris...). En-dessous, dans les godets jaunes, les courgettes semblent avoir lamentablement échoué (du coup, j'ai acheté quelques plants, tan pis...), de même que le basilic. Les navets ont bien pris, l'origan est minuscule, mais bien là.

1- La zone du saule (création et semis le 10 mai - réajustements le 3 juin)



Les tomates, les haricots, les tournesols poussent bien. Le basilic thaï citronné n'est pas mort, mais n'a pas beaucoup évolué. Il remet juste quelques feuilles. Le basilic pourpre n'a pas poussé, alors on en a acheté un godet, et on a repiqué des brins un peu dans toutes les zones de culture.
Contre la cloture, tout ce qui poussait s'est fait grignoter ou a été piétiné - déterré par le chat, le chien, les poules... La terre n'était pas assez épaisse, et les branchages ressortaient à la surface. J'ai donc remis du terreau, et j'ai posé un support qui limitera l'impact des animaux sur les plants. Sur cette zone, j'ai semé des haricots (on aura ainsi une récolte un peu échelonnée), des radis, et du mesclun.

La capucine commence à fleurir.

On voit que la roquette pousse bien. Pour mettre un peu de couleur, j'ai semé entre les plants quelques bettes à cardes aux couleurs variées. Quelques laitues ont aussi germé, et j'en ai repiqué 2 sur la partie ombragée qui poussaient trop serrées sur une autres zone de culture.

Les tomates commencent à fleurir.

2- La zone du muret (création: 26 avril; semis: 1er mai)


Les tomates poussent à une vitesse folle, et malgré la pluie, pas l'ombre d'une maladie. Elles adorent le muret qui restitue la chaleur la nuit... J'ai donc du attacher les piquets qui plombaient sous le poids: une ficelle relie tous les piquets entre eux, et les piquets aux 2 extrémités sont accrochés aux pots très très lourds de la terrasse. J'ai donc "plaqué" les tomates contre le muret.
La roquette a très très bien poussé, et est déjà consommable. Cependant, je n'abuse pas de la gourmandise, car je veux en laisser assez pour les limaces, afin qu'elles n'attaquent pas trop les autres plants.
J'ai repiqué là 3 petits pieds de verveine citronnelle. Je pense qu'avec le microclimat du muret, et avec le fait qu'on y passe tout le temps à côté, on pourra mieux protéger le pied du gel, et avoir une belle récolte pour les infusions.
Une petite plante grasse couvre-sol, qui va bientôt fleurir... Elle ne se mange pas, mais j'ai du l'enlever des pots dans lesquels elle poussait pour en récupérer la terre. Et comme je l'ai récupérée chez ma grand-mère, j'y tiens un peu... Je suis donc ravie de la voir s'installer, et fleurir là.
Les tournesols et maïs poussent eux aussi à une vitesse folle.
Les tomates sont en fleurs, et promettent une belle production, si tout est pollinisé correctement.
Quelques salades semblent s'être enfin installées.

Les épinards aussi, semblent se plaire là.

3- La zone du caprifiguier (création et semis le 2 juin)


J'ai créé cette zone au départ pour y planter les patates douces que ma mère m'a données... Et j'ai perdu les morceaux de patates, envolées un jour de grand vent... Tan pis, j'avais 2 pieds (mâle et femelle) de kiwaï à planter. Le figuier, en plus, ne produit pas de fruits comestibles, donc pourra au moins servir de tuteur aux kiwaïs.
A la base, j'ai mis beaucoup de branchages très décomposés, plus ou moins gros, avec quelques branchages fins plus frais. Puis, j'ai mis une couche de BRF, avec feuilles et branches vertes. Puis du terreau, du compost maison blindé de cloportes et de larves de cétoines et re-terreau (j'avais besoin d'une grosse couche, pour les kiwaïs). J'ai paillé avec du chanvre.
Dans la lessiveuse, j'ai mis la même base de bois décomposé (je précise que le fond de la lessiveuse est abimé, et laisse donc passer l'eau), puis une couche de tonte fraiche, une couche de chanvre, et de nouveau de la tonte fraiche, pour finir avec du terreau.

Ce que j'ai planté - semé:

- Kiwaï "Nostino" mâle et Ken's red femelle.
- Concombre Tanja, 1 pied (j'en avais 2, mais je suis maline, j'ai coupé un pied lors du repiquage...)
- Graines de potimarron (pas sûre de la variété obtenue, puisque j'ai récupéré les graines dans des fruits achetés chez un maraicher local)
- Haricots à rames (2 variétés)

- Aneth
- Blettes à cardes en mélange de couleurs
- Radis de 18 jours
- Mesclun.

4- La zone des anémones du japon (création et semis: 13 mai)



Ca pousse bien là aussi. J'ai repiqué hier quelques pieds de courgettes. Les 2 pieds de melons survivants ont bien pris racine, et commencent à se développer. Les capucines et autres fleurs ont germé un peu partout. J'ai repiqué également du basilic pourpre. Je crois que la sarriette commence à germer également. Les tomates se portent comme des charmes, et quelques tomates cerises fécondées nous promettent de belles salades. La roquette est plus éparse, et j'ai semé hier quelques graines de blettes à cardes colorées, pour la beauté du massif, et le régal de nos papilles...

La bourrache se plait bien, et nous offre ses premières fleurs.
Un pied de chou s'est installé. Derrière lui, le maïs pousse tranquillement, à l'ombre des tomates. Les betteraves se plaisent aussi, et commencent à faire de belles feuilles.
Basilic pourpre fraichement repiqué à l'avant. On voit, à l'arrière, que la livèche se décide enfin à préparer de nouvelles feuilles. Ce matin, elle offrait au massif un délicat parfum de céleri... Les betteraves se plaisent là, à mi-ombre. Je déclare cependant la perte d'un pied de tournesol, grignoté par les gastéropodes.

5- La zone du lilas (création et semis: 16 mai)


Je suis contente de cette zone à alliacées. Ca semble plutôt bien pousser! Là, bien sûr, je ne mets aucun haricot. Par contre, sur la droite, j'ai tenté de mettre des melons. Ils ont commencé à germer, et bim, les poules sont passées par là. Du coup, j'ai lâché l'affaire, et je garde ce petit coin pour elles, en espérant qu'elles fichent la paix au reste de la culture. Sur l'arrière, quelques maïs ont germé (si je me souviens bien, ce sont des maïs à éclater...).
Les courges spaghettis sont sorties de terre, et se pavanent, avec leurs beaux cotylédons, et leurs belles premières feuilles.
Les oignons repiqués, et les oignons en bulbilles se portent bien, et font de belles feuilles. Les graines semées germent un peu partout.
Les salades sont d'ailleurs nombreuses. Avec ses feuilles rougeâtres, on reconnait facilement la red salad bowl.
Les tomates plantées un peu chétives semblent se plaire. Les tournesols sont déjà bien beaux, l'ipomée pousse, et quelques capucines montrent leurs premières feuilles...


2 commentaires:

  1. ouahh c'est trop chouette de voir l'évolution et comment tout fonctionne à merveille! Bravo :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Il y a quelques ratés quand même: le basilic pourpre semé n'a pas poussé (on a du acheter des plants en godets), tout comme les courgettes ou les melons semés. Mais bon, ça doit venir des graines j'imagine. J'avais semé pas mal de blettes aussi, qui n'ont pas poussé... Mais j'ai commandé de nouvelles graines, que j'ai semées hier. On verra bien si ça pousse.
      Maintenant que j'ai renforcé le grillage des poules, je vais peut-être retenté le semis de melons que j'avais fait (sur la zone du lilas, partie qu'elles n'arrêtaient pas de gratter...).

      Supprimer