lundi 10 avril 2017

Joyeux semainniversaire, les poussins!

Eh voilà, déjà une semaine que nous nous régalons à voir notre petite tribu gigoter en tous sens. Les pious commencent à s'emplumer: les ailes, et maintenant la queue commence à se former. Ils sont très difficiles à photographier car ils crapahutent partout, et dans la jungle de notre jardin, ils trouvent toujours de belles cachettes. J'ai triché un peu, en lançant des graines au sol pour attirer les mamans et leurs petits plus près de l'appareil photo. Et même comme ça, j'ai peu de photos à peu près réussies.

La photo drôle du jour (et presque impossible à prendre, vu la rapidité de leurs mouvements): Caliméro, P'tit Pingouin et P'tit Kiwi qui observent avec attention ce que mange Ginette, leur maman. Ils me font tellement craquer que j'adore cette photo, malgré son manque de netteté.

jeudi 6 avril 2017

Première escapade dans le jardin!

Les 6 poussins qui sont nés les 2 et 3 avril grandissent, chouchoutés par leurs 2 mamans. Notre petite tribu poursuit son petit bonhomme de chemin, tout naturellement. Et pour toutes les personnes qui parlent d'unions contre-nature en parlant des couples de mêmes sexes, que c'est "destructeur" pour les enfants, sachez que chez nous, les poussins ne s'en plaignent pas. Ils sont 2 fois plus sécurisés, 2 fois plus chouchoutés et ont 2 fois plus de bonheur. Ils grandissent et se construisent, découvrent ce qui est bon à manger, comment grattouiller la terre, et courent sans cesse d'une maman à l'autre, pour récupérer ce que chacune d'elle peut leur dénicher de meilleur... 
4 avril: Nous ouvrons les portes du poulailler pour un accès à l'extérieur. Les mamans se sont placées à l'ouverture pour protéger leurs petits.

lundi 3 avril 2017

Premier repas des poussins

Dans le poulailler, ça piaille, ça piaille. Mais je ne vois toujours aucun poussin aller se nourrir (même si la nourriture est près d'eux), et les poules ne bougent pas. Alors, je décide de changer de stratégie. Je prends un peu de nourriture pour poussins "premier âge" dans le creux de main, et la propose aux poules, qui n'attendent pas longtemps avant de picorer en gloussant. Les petits poussins n'ont pas tardé à accourir à l'appel des mamans, se nourrissant par imitation de l'adulte, dans le creux de ma main.
Cependant, le chien jaloux s'est mis à aboyer près de moi pour me demander de jouer, et les poules méfiantes se sont redressées.. Les poussins sont alors rentrés dans leur cachette. Le temps que je rentre pour enfermer le chien et trouver de petits récipients plus adaptés pour le premier repas, je reviens, armée de l'appareil photo:

Le p'tit téméraire, premier à escalader ma main pour se nourrir (photo prise avant que je ne propose un récipient pour se nourrir plus encourageant).

Caliméro, petite boule toute noire...

Les premiers piou-pious sont nés!

Lors du précédent article, c'était une fausse joie. Pas de naissance, c'était un œuf percuté par l'une des poules, probablement. Mais hier matin, à J21, pas de doutes, c'était bien un premier bréchage que j'ai pu observer. Quelques heures après, pas d'évolution, mais c'étaient 3 œufs qui avaient commencé à s'ouvrir.
Dans l'après-midi, en passant ma main sous l'une des poules, j'ai récupéré une moitié de coquille vide. J'ai entraperçu une masse sombre pas encore bien séchée.

Un p'tit Caliméro est né... Mais il est bien caché, sous la mère poule.
Deux mamans protectrices...

mardi 28 mars 2017

En attente des premiers "Piou-pious"...

Il y a 2 semaines, j'ai placé 7 œufs potentiellement fécondés sous nos 2 poulettes qui n'avaient qu'une envie: couver. Normalement, il faut 21 jours avant les premières naissances, mais nous avons récupéré ces œufs la veille du début de la couvaison, et nous les avons gardés au chaud en attendant... Donc ils ont peut-être commencé à évoluer un peu avant.

Cela fait maintenant 17 jours que j'ai mis les œufs à couver par mes 2 poulettes. Elles s'y tiennent, se les passent l'une l'autre... Et ce soir, en allant les voir, j'ai vu un oeuf tout juste fendillé... Premier bréchage! Je suis toute excitée, et terrifiée à la fois. Vais-je réussir à les protéger? A les nourrir correctement? Les conditions que je leur ai créées sont-elles suffisantes pour qu'ils grandissent en toute sécurité? Dois-je aider le poussin ou pas à sortir?
Nous avons décidé de faire confiance à la nature. Alors on patiente. Pas de bruits pour l'instant, aucun piou-piou. J'ai lu sur certains forums que, parfois, les naissances prennent du temps.

Nous avons sécurisé comme nous pouvons, en recouvrant avec du grillage, et en bloquant les passages potentiels sous le grillage ou sous la structure du poulailler par des cailloux.

Nous vous tiendrons au courant des naissances, si il y a lieu. Nous croisons fort les doigts pour que ce petit trouve le chemin de la sortie...

Demain, je prévois d'aller acheter un bac protégé "type" litière pour chat, afin d'y placer l'une des poules et ses poussins, au sol sous le pondoir. Cela permettra aux poussins de pouvoir gambader en sécurité, sans risques de chutes. J'ai trop peur, sans cela, qu'ils ne retrouvent pas le chemin du nid. Qu'en pensez-vous?

Couveuses acharnées...
Les pierres au sol servent à éviter les intrusions d'indésirables.