dimanche 21 mai 2017

Point sur le jardin

L'an passé a été une année "off" pour le jardin. Mais me revoilà active, au jardin. Avec tout le laisser-aller d'une année, forcément, c'est un peu la friche, mais je pare au plus urgent, à savoir produire pour avoir de bons produits dans l'assiette.
Petit compte-rendu en photos.

Pieds de tomates, tous obtenus à partir de semis maison. Ce sont les 5 premiers pieds que j'ai planté cette année. Entre, j'ai semé des tournesols. Si ils ne se font pas manger par les oiseaux, peut-être auront-nous, d'ici quelques mois, de belles touches de jaune au milieu des tomates.



Au pied du houx: tomates, courgettes rondes et classiques, butternut...

Idem, avec le pied de potimarron qui grimpe sur le tronc du houx.

Courgettes et tomates...

Murier sans épines que nous faisons courir en hauteur, au milieu du rosier...

Plantations du week-end dernier, avec tomates, poivrons, piments, aubergines. Quelques pieds de fraises, au milieu, surprenants survivants des années passées.

Plantation du jour: test de plantation très serrées: tomates, aubergines et piments.

Haie fruitière à l'abandon l'an passé. J'ai désherbé, coupé, trié, pour y voir plus clair. J'ai tout laissé au sol, dans l'allée...

Groseiller, qui aura probablement besoin d'une petite coupe à l'automne.

... avec ses petits rejetons.
Framboisier jaune tuteuré....



Murier sans épines, qui court dans les branches du prunier.
Hybride mûres-framboises.

Framboisier qui avait disparu...
Retrouvé au pied d'un cerisier sauvage, transformé en tuteur.
Goji, qui aura aussi besoin d'une taille de formation.

Allée fruitière, en borzar, comme diraient mes élèves...

Cerisier, jamais taillé depuis notre arrivée. Va peut-être falloir y songer, on passe tout juste dessous. Tout en haut, cerises réservées aux oiseaux.

Le prunier croule sous le poids des prunes. Branches issues du porte-greffe, car l'autre partie de l'arbre est en train de mourir.

Pêcher de vigne, planté il y a 2ans, jamais traité... Je coupe juste les feuilles cloquées, quand j'en vois, et je les jette à la déchetterie.

Poirier (commice), qui poussait allongé au sol, couché par le vent. On l'a tuteuré avec un tuteur à tomates...

Chantier à venir... Le rosier envahit l'allée, la pelouse, et a fait plein de petits au beau milieu de la pelouse. Et il est couvert d'épines, alors je repousse toujours à plus tard...

Mélisse, semée toute seule à partir d'un petit pot que j'avais ramené...

Autre chantier à venir: buisson de broussailles, avec ronces et chevrefeuille entremélé. Les iris sont complètement étouffés, les baies de mai plantées là sont mortes. Quand tout sera débroussaillé, j'imagine faire là une butte de permaculture...

Prunier, vieux, qui s'est effondré après un coup de vent...

... et dont j'ai coupé les branches, que j'ai laissées là.

Semis de tomates que je n'ai pas encore plantés. Pas sûre d'arriver à tout planter cette année. J'envisage de faire des tests de culture en pots...

Artichaut violet de Provence, planté il y a 2 ans. Il a souffert du gel cette année, puisqu'il est en pot. Il ne ressemble donc à rien...

... mais il prépare quand même un petit artichaut en son cœur.


Vestige du saule pleureur... qui vit toujours, autrement.
Haie mellifère sauvage, pour s'isoler du voisinage.

Griffes de sorcière, jeté là par ma grand-mère il y a 2ans, et tentative de plantation de bourrache en pot. Je croise les doigts pour qu'elle se ressème; car il y a 2ans, nous en avions planté un pied, et il n'a pas fait de petits...


2 commentaires:

  1. Ouahouh!! On en prend pleins les yeux :) j aime beaucoup ton jardin il y a pleins de coins et recoins ! Beaucoup de choses à découvrir !! Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet été, quand j'aurais mis un peu d'ordre dans ma maison, tu seras la bienvenue pour le découvrir, et grignoter quelques tomates, mûres et framboises au passage. :)

      Supprimer